Pour tout renseignement, contactez-nous par téléphone au 03 83 45 18 32

Choisir la langue :

Langue anglaise Langue allemande

à St-Nicolas-de-Port, venez découvrir la fabuleuse histoire du Cinéma et de la Photographie

Graffitis - Chevaliers - Gueules
Tout savoir sur l’exposition
Projections 'La Triche' de Yannick Bellon
Tout savoir sur la conférence
Photo
Lire l’actualité en détail

Graffitis - Chevaliers - Gueules

Graffitis - Chevaliers - Gueules

Une exposition de Jean-Marc ROHMER du 2 mai au 30 juin 2018

Le vernissage le vendredi 18 mai 2018 s'est déroulé dans une ambiance conviviale et détendue

Graffitis du Brésil

Cette série s’intitule « Graffitis do Brasil » et a été réalisée au Brésil dans plusieurs villes : RIO DE JANEIRO, SAO PAULO, CAMPINAS.
J’ai eu la possibilité (ou la chance) de pouvoir voyager plusieurs fois au Brésil. Aussi, dans un premier temps, j’ai photographié de nombreux graffitis sur les murs de ces différentes villes, pour me rendre compte que j’avais finalement réalisé un catalogue de reproductions comme au temps de mon métier de photographe industriel et publicitaire, temps où le client me demandait de reproduire et non pas de créer.
J’ai donc changé d’idée, pour inclure dans ce reportage plus de villes et aussi plus d’éléments humains, tout en espérant garder la force du graffiti comme point fort de cette série.

Chevaliers au Moyen-Âge

Cette série illustre le côté magique et ensorceleur de combattants au Moyen-âge pour conquérir le cœur d’une dame.
Comme le peintre, devant sa toile, moi je le suis devant mon écran.
Comme le peintre avec ses pinceaux, moi j’utilise ma souris.
Comme le peintre avec ses couleurs, moi je corrige et je change la colorimétrie (ou pas) de mes photos.
Comme le peintre dessine, moi je détoure à coup de plumes, de lasso et de masques de fusion, sans oublier les calques de réglages, grâce à ce logiciel magique que tous les photographes connaissent.
Comme le peintre, ma création s’imagine dans ma tête, elle ne passe pas par le pinceau pour prendre naissance sur la toile, mais elle chemine par ma main, par la souris, et apparaître aux yeux de tous sur l’écran de mon PC.

J’appelle cela du photomontage (rien à voir avec une image !) que je pratiquais déjà à la fin des années soixante-dix, nous étions peu nombreux à l’époque, vu les difficultés techniques à maîtriser.

Gueules d’Asie

À force de voyager du côté de l’Asie, il m’a paru intéressant de réaliser une série sur les bonnes gueules que j’ai croisées dans ces différents pays Chine, Népal, Mongolie, Vietnam.
Toutes ces photos sont issues de l’argentique. Certaines ont vingt-cinq ans. Elles ont été scannées puis imprimées sur du papier ‘Mat Archival’ pour garder cet aspect « dessin ».

contact@studio-photo-rohmer.com

Petit CV de mon parcours photographique.

Avant 1977 c'était mon photographe qui accrochait le film dans mon appareil.

Bien avant 1977, je pensais qu'on ne pouvait pas faire du noir et blanc et de la couleur avec un même appareil, pour moi il en fallait deux !
Après octobre 1977, ma date de naissance dans la photo, je découvre un nouveau monde en m'inscrivant au  photo-club de Hayange, le GAPHE (Groupement des Amateurs Photographes de Hayange et Environs).
En décembre de la même année, je développe et je tire mes premières photos noir et blanc que je présente de suite au format 30x40cm pensant qu'elles allaient faire merveille.
Après ma première "claque photographique", je me perfectionne grâce aux conseils de mes anciens maîtres.
Doucement mais sûrement, je "m'affine", le succès modestement arrive quand même.
Je participe à de nombreux concours nationaux et internationaux. Les diplômes et les médailles remplissent mes tiroirs, sans oublier les coupes d'un style toujours très kitsh.
Dans le début des années 80, je m'initie au montage photo sous l'agrandisseur où je réussis à monter jusqu'à 5 négatifs noir et blanc, “Photoshop’’ n’existait pas encore. Je commence à maîtriser le pinceau très très fin avec du "gris film" ; je bidouille avec du ferry-cyanure, le papier baryté devient mon partenaire, je travaille avec deux révélateurs, etc., etc. ...
Bref, en 1984 je suis embauché comme photographe, et en 1986 je me mets à mon compte comme photographe industriel et publicitaire, manipulant appareils 6x6 et chambre 4"x5" jusque dernièrement où j’exerce le métier de retraité photographe.
Rajoutant au passage, depuis plusieurs années, la formation des débutants : à la prise de vues, à "Photoshop", et au studio photo.
Je suis aussi titulaire d'un BTS en photographie et depuis plus d'un quart de siècle, je conjugue le verbe « voyager » avec un plaisir certain.
J’allais oublier. En 1997 à Shenzhen en Chine a eu lieu la 24è biennale de photos noir et blanc, correspondant à la coupe du monde où 49 pays participèrent. Faisant partie de l’équipe représentant la France, j’ai obtenu la médaille d’argent de cette compétition mondiale.
Adresse de mon blog : photographiesjeanmarcrohmer.webnode.fr
Jean-Marc Rohmer

 

Réserver votre visite

Musée du Cinéma
et de la Photographie

10, rue Georges Rémy
54210 Saint-Nicolas-de-Port
Tél : 03 83 45 18 32
Mail : cinema.musee@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture :

Mercredi & jeudi de 14h à 17h., vendredi & samedi de 14h à 18h
Dimanche de 14h30 à 18h30
et + d'horaires sur rendez-vous pour les groupes - Fermé les jours fériés (sauf le 15 août) et en fin d'année.