Pour tout renseignement, contactez-nous par téléphone au 03 83 45 18 32

Choisir la langue :

Langue anglaise Langue allemande

à St-Nicolas-de-Port, venez découvrir la fabuleuse histoire du Cinéma et de la Photographie

VÖLKLINGER HÜTTE
Tout savoir sur l’exposition
Clins d'oeil sur le Monde
Tout savoir sur la conférence
Photo
Lire l’actualité en détail

La musique classique au cinéma

La musique classique au cinéma

samedi 16 mars 2019 par Jean-Marc ILLI.

 

Conférence

« La musique classique au cinéma»

par Jean-Marc ILLI

*************

Ou plus précisément : La musique "classique" au cinéma, avec des guillemets, car ce terme générique n'a pas un sens universel et stable dans le temps... Nous conviendrons donc de lui donner son sens le plus actuel pour le grand public, à savoir celui d'ancien, de préalable, et, par conséquent de détourné de son usage premier ; ce phénomène de "récupération" a précédé le cinéma, quand, par exemple, un compositeur rend hommage à un de ses prédécesseurs, à sa mort, ou quand il s'agit dans un opéra, par exemple, de produire une musique conforme à l'époque où se passe l'action, en citant des thèmes musicaux appropriés, ce qui du reste, ne se produit guère avant le XIXème siècle.-

De 1895 à 1930 environ, le cinéma a largement emprunté, pour sa musique , à des œuvres préexistantes, classées un peu selon leur caractère propre, plus que dans un souci de vérité stylistique, œuvres qui étaient le plus souvent choisies de façon libre et fort variable d'une salle à l'autre, pour un même film, et quand il y avait un pianiste ou un organiste seul, il improvisait la plupart du temps. Certains films produits au temps du cinéma muet ont bénéficié d'une musique originale, auxquelles ont collaboré de grands compositeurs "classiques", venus de ce que l'on nomme la musique savante (par opposition à la musique de tradition orale, ou populaire). SAINT-SAENS, SATIE, HONEGGER, MILHAUD, Florent SCHMITT, PROKOFIEV, HINDEMITH seront ainsi des compositeurs intéressés par les débuts du cinéma, mais, en tant que tel, ils composent des musiques originales, insérant rarement des éléments "classiques" dans leurs partitions originales.

Avec la généralisation du cinéma parlant, la musique de film est en grande majorité constituée de compositions nouvelles, qui cherchent au maximum une adéquation avec l'image, respectant lieux, époques, actions.... de façon plus précise au fil du temps, ce qui conduira les réalisateurs à emprunter, à partir de la fin des années 60, occasionnellement (ou plus systématiquement pour certains) des extraits d'œuvres "classiques". Ainsi, de plusieurs manières, des musiques justifiées par le sujet du film lui-même (LULLY dans Le roi danse), par le scénario (BEETHOVEN dans Orange Mécanique), dans un sens parodique, mais néanmoins justifié (WAGNER et BRAHMS dans Le dictateur), de façon purement esthétique, quand les thèmes "classiques", revisités, ou authentiques sont choisis  pour leurs qualités propres, dans un sens non signifiant (BARBER dans Platoon) ou néanmoins allusif (WAGNER dans Apocalypse Now). N'oublions pas les nombreux films depuis 1930 qui sont des opéras, opérettes, ballets filmés ou qui mettent en scène des compositeurs, avec, de fait, des musiques "classiques" totalement justifiées, dans un esprit plutôt documentaire... Plusieurs milliers de films, à ce jour, sont donc directement concernés par le sujet du jour... Quelques-uns vous seront présentés !

 

 

Réserver votre visite

Musée du Cinéma
et de la Photographie

10, rue Georges Rémy
54210 Saint-Nicolas-de-Port
Tél : 03 83 45 18 32
Mail : cinema.musee@wanadoo.fr

Horaires d'ouverture :

Mercredi & jeudi de 14h à 17h., vendredi & samedi de 14h à 18h
Dimanche de 14h30 à 18h30
et + d'horaires sur rendez-vous pour les groupes - Fermé les jours fériés (sauf le 15 août) et en fin d'année.